« Lupin dans l’ombre d’Arsène » N°1 sur NETFLIX !12 janvier 2021
Montée d’Adrénaline pour Julie de Bona dans « Mise à nu »22 février 2021

TSF explore le studio virtuel

TSF expérimente les nouvelles technologies du Plateau Virtuel (prise de vues sur mur de LEDs) en réfléchissant à l’avenir de nos Studios de tournage : EPINAY, BORDEAUX + futurs Studios du BACKLOT 217 – 10 plateaux pour une surface totale de 15.000 m2.

Première exploration de cette technologie, le plateau C des Studios TSF d’Épinay, accueille le grand mur de dalles LEDs (15 x 6 m) de la société PRG, associée à MADO XR.
Deux productions ont déjà eu lieu sur ce Plateau Virtuel, d’autres sont en préparation. Entre tous ces projets, PRG met ce mur de LEDs et ses équipements à disposition de TSF pour expérimenter et réaliser des tests avec des productions et des équipes de techniciens cinéma et TV.

Parallèlement à cette relation TSF/PRG-MADO XR, nous sommes également en relation avec les équipes de NEOSET, PLATEAU VIRTUEL (NOVELTY) et d’autres spécialistes des studios virtuels.

La production virtuelle se développe rapidement Outre Atlantique, elle offre de nouvelles possibilités dans la façon de tourner les films et les séries TV (Disney + The Mondalorian, …).  

Les murs de LEDs utilisés sur ces nouveaux plateaux virtuels offrent un écran géanten arrière-plan pour tourner directement des plans comédiens qui auraient été filmés sur fond vert auparavant.  La technologie des murs de LEDs (LED WALL ou LED CAVE) ne remplace pas les fonds verts mais elle permet dans certains cas de ramener la phase de post-production à la pré-production.

Par exemple, au lieu d’assembler les pelures (plates) et les plans comédiens sur fond vert en post-production, on tourne directement les comédiens sur fond de mur LEDs qui « projette » le décor en arrière-plan (façon transparences des débuts du cinéma) et on obtient un compositing « temps réel », avec le résultat final directement sur le plateau de tournage. Ceci permet notamment au Chef Opérateur de reprendre possession de son image car il peut maitriser la prise de vue sur fond de mur LEDs (éclairage, colorimétrie, cadre, …) au lieu qu’elle lui échappe en post-production. 

Les plans voitures (car shot) sont un bon exemple d’application pour cette nouvelle méthode de production. Sur fond vert, on filme les dialogues des comédiens en studios, puis on les assemble avec les plans de routes tournés séparément, numérisées sur fond de mur de LEDs en 3D et stockés sur les serveurs. 
Un « tracker » installé sur la caméra et des capteurs de mouvements positionnés sur le plateau (en studio) permettent d’ajuster en temps réel la perspective de la route en arrière plan. 

Avec ce processus, l’éclairage apporté par le mur de LEDs (mur et plafond) est ainsi quasiment le même que si la scène était tournée en extérieur et en lumière naturelle.

TSF poursuit son exploration de ce passionnant métier de la production virtuelle, nous vous tiendront régulièrement au courant de nos avancées !